AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS  
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 
Recherche :

La naissance virginale de Jésus (St Jérôme)

Saint Jérôme médite Noël en regardant Pâques, il établit un parallélisme significatif entre

  • la résurrection du Christ
  • et l'accouchement virginal.

Il comprend l'accomplissement dans le Christ de la prophétie d'Ezéchiel 44, 1-3.

 

« La porte était fermée et Jésus se tint au milieu d'eux (Jn 20, 26 ; Lc 24, 36). Aucun doute que la porte fût fermée et celui qui entra à travers la porte fermée n'était ni un fantôme ni un esprit, c'était un vrai corps. Il dit en effet: "regardez et voyez, un esprit n'a pas de chair ni d'os comme vous voyez que j'en ai." (Lc 24,39). Il avait la chair; il avait les os; et les portes étaient fermées.

Comment la chair et les os purent-ils entrer les portes étant closes ? Les portes sont fermées et celui qui entre, nous ne le voyons pas entrer. Par où entra-il ?

Tout est fermé; il y n'a pas ouverture par laquelle il puisse entrer. Cependant il est à l'intérieur celui qui est entré et on ne voit pas comment il est entré. Tu ne sais pas comment et tu l'attribues à la puissance de Dieu.

Attribues à la même puissance le fait qu'il soit né d'une Vierge et que cependant la même Vierge soit restée telle après l'accouchement.


Nous lisons dans Ezéchiel, à propos de l'édification du temple: "La porte orientale, me dit-il, celle qui donne vers l'Orient, est toujours fermée. Personne n'entrera par elle sauf le pontife" (Cf. Ez 44,1-3). La porte est fermée et personne n'entre par elle, sauf le pontife, seul.

Le sépulcre du Sauveur avait été creusé dans la roche dure ; une roche dure qui ne présentait aucun point faible. Et il a été écrit que dans ce sépulcre personne d'autre n'avait été déposé auparavant, c'était un nouveau sépulcre... »

 


Lire plus sur saint Jérôme,

Extraits de saint Jérôme, Homélie sur saint Jean 1,1-14; CCL 78, 521

G. GUARIB, Testi mariani del primo millennio, Città nuova editrice, 1990 p. 287-288

 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3