AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS  
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 
Recherche :

La basilique de l'Annonciation à Nazareth

Le sanctuaire est construit sur la grotte qui est une partie de la maison de la Vierge Marie...

Le sanctuaire que nous visitons est construit sur une grotte qui constituait une partie de l’habitation de la sainte famille, l’autre partie était construite en pierre de taille, pierres qui furent acheminées en Italie, à Lorette (Loreto) en l’an 1294 (cf. le sanctuaire de ce nom).

 

...Pour honorer l’Annonciation et l’Incarnation,

deux facettes d’un même évènement.

Nazareth est une humble bourgade inconnue de l’Ancien Testament. Située aux marges de la terre d’Israël, dans la « Galilée des nations ».

 

Dans ce lieu humble et déjà universel, l’ange Gabriel vient annoncer à une vierge qu’elle serait la mère du Sauveur (c’est « l’Annonciation »). Le nom de cette vierge est Marie, promise en mariage à Joseph, charpentier de métier. L’ange la salue en lui disant “Réjouis-toi”, comme à la fille de Sion. Et il répond à sa question concernant la conception de l’enfant : elle concevra virginalement, par la puissance du Très Haut, l’Esprit Saint, car il s’agit de l’Incarnation du Fils de Dieu. L’ange attend la réponse de Marie, qui donne son consentement - Je suis la servante du Seigneur, qu’il advienne pour moi selon ta parole, autrement dit, selon le sens que tu donnes à cette parole.

Alors Jésus, le Fils de Dieu, s’unit à notre humanité dans le sein virginal de Marie (c’est « l’Incarnation »).

La vierge Marie a dit Oui comme jadis le peuple hébreu au mont Sinaï : une « nouvelle Alliance » commence.

 

Dans l’évangile de saint Matthieu, il est dit que Joseph lui aussi a son annonciation, l’ange lui parle dans un songe : « Ne crains pas de prendre Marie ton épouse car celui qu’elle porte vient de l’Esprit saint. ».

 

Vénérer Marie et adorer Jésus.

La façon dont saint Luc écrit son évangile révèle la vénération de la communauté primitive envers Marie, celle qui est la mère du roi messianique, mère virginale, mère du Fils de Dieu.

Visiter ce sanctuaire c’est s’approcher du mystère de Marie, fille de Sion, femme de l’Alliance, mère virginale du Fils de Dieu.

 

L’évangile de Luc raconte au chapitre 4 que les habitants de Nazareth ne s’ouvraient pas au mystère de Jésus, et quand il prêcha dans la synagogue, ils s’indignèrent de son autorité et voulurent le tuer, mais Jésus passa son chemin. Les disciples, au contraire, s’ouvrent à son mystère, ils constatent qu’il parle avec l’autorité de Moïse, et qu’il est plus grand que Moïse et Elie, il prend les prérogatives du temple et de la Torah, il est législateur comme Dieu, il pardonne comme Dieu, il recrée comme Dieu. Et les disciples s’ouvrent à sa divinité.

Visiter ce sanctuaire, c’est aussi s’ouvrir au mystère de Jésus, Fils de Dieu incarné.

 

L'archéologie révèle les constructions successives.

En 1730, les franciscains de Terre sainte ont construit une petite église au-dessus de la Grotte de l’Annonciation, sans avoir la permission de travailler plus de 6 mois, donc sans faire de fouilles archéologiques.

Pendant longtemps, la custodie de Terre sainte voulait construire une église plus digne du grand mystère commémoré à Nazareth. Finalement, le projet pris forme en 1951 avec l’architecte Antonio Barluzzi. Mais avant la construction proprement dite, les fouilles systématiques furent effectuées en 1955, sous la conduite du père Bellarmino Bagatti, O.F.M. c’est alors que l’on découvrit les restes d’une église-synagogue, d’une église byzantine et d’une église des croisés. L’architecte s’ingénia à mettre ne valeur ces vestiges au sein de la nouvelle construction. Une esplanade protège aussi les restes du vestige du village de Nazareth.

 

Le témoignage des textes anciens.

Au temps de la persécution de Dèce (249-251), Conon, l’un des chrétiens persécuté dira qu’il est de Nazareth et de la famille de Jésus, et qu’il rend un culte à Jésus comme ses ancêtres. Ce qui correspond au plan archéologique à la première église-synagogue des judéo-chrétiens primitifs.

Durant le siècle suivant, saint Jérôme (IV° siècle) témoigne que ce lieu était un but de pèlerinage. Ce témoignage correspond à ce que les fouilles vont découvrir du sanctuaire byzantin.

Ensuite, la présence musulmane a rendu ce lieu de plus en plus difficile d’accès pour les chrétiens.

Quand les Croisés arrivent en 1102, la ville est rasée sauf à l’endroit du sanctuaire où s’élève un joli monastère. Les Croisés construisent alors une très belle église romane, que les fouilles vont retrouver.

 

Les visites des papes.

Le pape Paul VI visita le sanctuaire en 1964 et donna un merveilleux résumé des trois leçons de Nazareth : « leçon de silence, leçon de travail quotidien, leçon de vie de famille. »

 

Le pape Jean Paul II est venu célébrer la messe le 25 mars 2000, pour le grand jubilé de l’Annonciation - Incarnation. Nous donnons son homélie entièrement dans l’article suivant.

 

_____________

Sources des données historiques et archéologiques :

198.62.75.5/www1/ofm/san/TSnzmain.html

 

 

 

Lire l'Annonciation dans la Bible

Approfondir l'Annonciation dans la Bible

     2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3