{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 

San Nicolàs : 25 septembre 1983 - 11 février 1990

Origine (1)

Le 24 septembre 1983, Gladys Herminia Quiroga de la Motta, née le 1er juillet 1937, femme d’humble condition mariée à un ouvrier métallurgiste et mère de deux filles, voit son chapelet « s’illuminer » à son domicile.

 

Le 25 septembre, dans sa chambre, elle « voit la Vierge » vêtue d’une robe bleue, accompagnée de l’Enfant Jésus : « Je récitais le chapelet, j’ai vu son image. Mais Elle n’a pas parlé », explique-t-elle. L’apparition lui tend un rosaire.

 

Notre-Dame se montre à nouveau le 28 septembre puis le 7 et le 13 octobre 1983. Ce jour-là, Elle parle pour la première fois : « Tu as été fidèle. Ne crains pas, viens me voir. » Un message évoque Ez 2, 4-10 : c’est la première des centaines de références bibliques données à la voyante dans les 1 800 messages délivrés jusqu’au 11 février 1990.

 

Les apparitions publiques se poursuivent jusqu’au 11 février 1990, à un rythme soutenu mais irrégulier, jusqu’à une par jour. Certaines sont accompagnées de fragrances.

 

Du 3 février 1983 au 30 décembre 1989, Gladys a vu aussi 78 fois le Christ et a reçu de Lui des messages :

« Autrefois, le monde a été sauvé par l’Arche de Noé. Aujourd’hui, ma Mère est l’Arche [...]. Celui qui repousse ma Mère me repousse. » (30 décembre 1989).

Le 16 novembre 1984, les stigmates apparaissent sur le corps de Gladys. Les médecins l’ont examinée : ils ont vu le sang sourdre de dessous les poignets, à l’endroit précis du crucifiement.

 

Fruits

Les fruits spirituels sont innombrables : groupes de prière, conversions, vocations, pèlerinages suivis par des milliers de personnes, chaque 25 du mois. Des guérisons sont enregistrées par un Bureau médical.

 

Commission d’enquête et attitude de l’Eglise (1)

Une commission d’enquête est instituée en avril 1985. Ses conclusions sont publiées le 25 octobre suivant : Dans les faits de San Nicolàs, « seule la Vierge est importante. Il n’est question que d’Elle : de sa dévotion et de sa vénération. » Les messages ne contiennent aucune erreur doctrinale. Mais cette commission n’a pas conclu.

Nombre de spécialistes (biblistes, théologiens, etc.), sans expérience du discernement spirituel, ont abordé les faits de l’extérieur, du point de vue de leur discipline.

 

  • Le 25 mars 1986, Mgr Dominyco Salvador Castagna, évêque de San Nicolàs, participe pour la première fois au pèlerinage. Dans son homélie, il entend

    « répondre à l’appel de la Mère, et reconnaître sa présence, tout en discernant ce qui vient d’Elle, et ce que les exagérations et déviations humaines peuvent occasionner. »

    Le 25 septembre 1986 , le chantier du nouveau sanctuaire, dédié à « Marie du Rosaire de San Nicolas», est commencé.

  • Le 28 décembre 1987, il autorise la fondation d’un institut de vie consacré au service du pèlerinage : les Filles de Marie du Rosaire de San Nicolas.

  • Le 19 mars 1989, la statue de la Vierge, vénérée dans la cathédrale, est transférée dans le nouveau sanctuaire. Bien que l’évêque n’ait jamais officiellement autorisé le culte public, ni reconnu juridiquement les apparitions, il a, néanmoins, participé à toutes les étapes de la vie du sanctuaire. Mgr Castagna, qui sut accueillir de manière pastorale et fructueuse l’apparition, y revient deux fois par an, à la procession mensuelle, le 25 mai, fête nationale de l’Argentine et le 25 septembre, fête anniversaire.

  • Son successeur, Mgr Mario Luis Mauliòn fit de même ;

  • Quant à l’évêque actuel, Mgr Cardelli, il poursuit la présidence de la procession mensuelle avec des centaines de milliers de personnes. Mgr Cardelli va même plus loin : il se rend à San Nicolas sans se faire annoncer, pour célébrer la messe et confesser.

 

Prières proposées sur le site officiel (2)

Prière simple à Dieu le Père

Père, libère-nous de tout mal, par ta Sainte Sagesse, Seigneur, sauve-nous de tout péché. Au nom de tous nous te demandons, Seigneur, conduis-nous sur le chemin du Bien. Amen.

 

Cœur de Marie

Cœur de Marie, tu es si merveilleux, que jamais je n’aurai imaginé te connaître un jour. Marie, Tu me fais tressaillir de joie, mon cœur déborde d’allégresse, avec seulement un regard sur la lumière que tu répands. Tu brilles comme un soleil en plein jour, tu es transparente comme la goutte de roche, mais l’amour que tu portes dans ton Cœur, Marie, est tellement grand, qu’il rejoint et couvre le monde entier. J’espère qu’ils te rencontreront tous, ma Mère, et qu’ils te verront aussi, un seul instant. Illumines les hommes afin qu’il y ait la paix et l’amour fraternel, et que soit effacée la haine de la terre pour tous les siècles des siècles. Amen.

 

Esprit Saint

Esprit Pur, toi qui viens répandre des dons à ce pauvre pécheur, prépare mon cœur et libère-moi de la tentation du monde, pour pouvoir être accepté par Toi. Déjà je ne crains plus car tu t’es approché de moi. Je chemine confiant jusqu’à ta lumière glorieuse et purificatrice. Sois loué pour les siècles des siècles.

 

Au Sacré Cœur

Sacré Cœur de Jésus, parce que je suis faible, je te prie de guider mes pas, protège-moi et bénis-moi. Sois bénis Seigneur parce que dans ton Cœur est le salut. Agis en moi selon ta volonté. Amen.

 

Autre Prière au Sacré Cœur de Jésus

Très doux Cœur de Jésus, je te bénis, je te vénère, et je te demande d’avoir compassion de moi. Que jamais je ne quitte le chemin du Seigneur. Donne-moi des forces, O Sacré Cœur, pour pouvoir amender mes fautes et mériter la paix du Seigneur. Amen.

 

Prière simple à Marie

Oh très douce Mère, par toutes les souffrances que tu as souffertes, aide-moi à porter ma croix.

 

Consécration à Marie

O Mère, je veux me consacrer à Toi. Vierge Marie, aujourd’hui je consacre ma vie à Toi, je sens la nécessité constante de ta présence dans ma vie, pour que tu me protèges, me guides et me console. Je sais qu’en Toi mon âme trouvera le repos, l’angoisse n’entrera pas en moi, ma déroute se changera en victoire, et ma fatigue se changera en force. Amen.

 

 


 

(1) R. Laurentin, Un appel de Marie en Argentine. San Nicolas: des apparitions assumées par l’Eglise, un renouveau qui dépasse les limites de l’Amérique latine, Paris, O.E.I.L., 1990 ; R. Laurentin, Lire la Bible avec Marie. Messages du Christ et de sa Mère reçus par Gladys au cours des apparitions de San Nicolas, Argentine, de 1983 à 1990, Paris, O.E.I.L., 1990. René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, « San Nicolas », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007, annexes.

 

(2) Le site du sanctuaire offre les prières que nous avons citées, ainsi que de petites vidéos qui montrent l’atmosphère de la foule en prière et qui fait entendre ses chants.

 

Site officiel du sanctuaire : http://www.virgen-de-san-nicolas.org

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3