{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Panorama de la vie de Marie
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Panorama de la vie de Marie
Share |
 

Marie consacrée au Seigneur (Protévangile de Jacques)

Comme Samuel, Marie est consacrée au Seigneur parce qu'elle est un don de Dieu (Protévangile de Jacques, IV).

Marie est préservée de tout contact mondain: elle est la consacrée au Seigneur (VI).

 

L'auteur veut souligner que Marie est toute relative à Dieu et se maintient dans une pureté la plus absolue en étant toute relative au Seigneur.

 

« Quand elle eut six mois, sa mère la mit à terre, pour voir si elle se tenait debout. Et, après avoir marché sept pas, elle revint vers le giron de sa mère. Et sa mère la prit dans ses bras, disant : Aussi vrai que vit le Seigneur mon Dieu, tu ne marcheras pas sur cette terre jusqu'à ce que je te conduise au Temple du Seigneur. Et elle fit un sanctuaire dans sa chambre ; et elle ne permettait pas que l'enfant prit rien de profane ou d'impur. Et elle invita les filles des Hébreux qui étaient sans tache, et elles la divertissaient. »[1]

 

Le Protévangile décrit la présentation de Marie au temple à l'âge de trois ans.

 

« L'enfant atteignit l'âge de trois ans et Joachim dit : "Appelez les vierges sans tache des Hébreux et qu'elles prennent des lampes et qu'elles les allument et que l'enfant ne se retourne pas en arrière et que son esprit ne s'éloigne pas de la maison de Dieu." Et les vierges agirent ainsi et elles entrèrent dans le temple.

Et le prince des prêtres reçut l'enfant et il l'embrassa et il dit : "Marie, le Seigneur a donné de la grandeur à ton nom dans toutes les générations, et, à la fin des jours, le Seigneur manifestera en toi le prix de la rédemption des fils d'Israël."

Et il la plaça sur le troisième degré de l'autel, et le Seigneur Dieu répandit sa grâce sur elle et elle tressaillit de joie en dansant avec ses pieds et toute la maison d'Israël la chérit. » (Protévangile de Jacques, chapitre VII)

 

 

Marie entre dans le Saint des Saints, l'endroit le plus sacré d'Israël:

 

« Marie demeurait dans le Temple du Seigneur comme une colombe et recevait de la nourriture de la main d'un ange. »[2]

 

Marie aurait ensuite appartenu à l'institution des vierges tisseuses : on croyait que le voile du Temple tissé par ces vierges servait pour recouvrir le Saint des Saints considéré comme un "corps humain" et pour revêtir l'ange-Ruah, son gardien, identifié avec le messie, son fils :

 

« [Joseph a pris Marie sous sa garde.] Or il y eut un conseil des prêtres, disant : "Faisons un voile pour le Temple du Seigneur". Et le prêtre dit : "Appelez-moi les vierges sans tache de la tribu de David". [...] Et ils les firent entrer dans le Temple du Seigneur. Et le prêtre dit : "Tirez au sort laquelle filera l'or, l'amiante, le lin, la soie, le bleu, l'écarlate et la pourpre véritable". Et à Marie échurent la pourpre véritable et l'écarlate. »[3]

 

Avec ces symboles non historiques mais efficaces, l'auteur veut faire comprendre la montée spirituelle de cette fille, à la rencontre à son Dieu, se nourrissant des paroles divines, se sanctifiant quotidiennement pour devenir temple elle-même un véritable et vivant Saint des Saints, digne de tisser le corps du Fils de Dieu.

 

L'auteur veut surtout continuellement souligner l'innocence absolue de Marie : elle restait dans le Temple et prenait sa nourriture des mains d'un ange - en effet, dans la tradition hébraïque Adam et Ève tant qu'ils restaient dans l'innocence, étaient nourris par les anges.

 


[1] Protévangile de Jacques 6 ; texte dans Ecrits apocryphes chrétiens, sous la direction de F.BOVON et P.GEOLTRAIN, La Pléiades, Paris 1997, p.87

[2] Protévangile de Jacques 7 ; ibid., p.89

[3] Protévangile de Jacques 10 ; ibid., p.91


A. Gila

 

Lire aussi :

    Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

    2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


    Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

    1

    2

    3

    4

    5

    6

    7

    Suivante >



    {$print} 

     2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3