AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS  
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 
Recherche :

Knock (Irlande)

Les apparitions silencieuses à Knock

Les témoins :

Le jeudi 21 août 1879, vers dix-neuf heures, à Knock Mhuire (Irlande, comté de Mayo) Mary McLoughlin, quarante-cinq ans, et Mary Byrne, vingt-neuf ans, aperçoivent des « images lumineuses» sur la façade de l’église paroissiale. Surprises, les deux femmes observent : il s’agit bien d’une apparition de la Vierge, concluent-elles. Elles préviennent l’entourage.

16 personnes accourent qui toutes voient la Vierge pendant près de deux heures. La pluie battante empêche certains d’entre eux de rester jusqu’au bout. D’autres s’absentent puis reviennent et font le même constat.

 

La Vierge est visible, debout, entre 30 et 60 cm au-dessus du sol. Sa taille est celle d’une personne moyenne. Elle est vêtue de blanc et porte une couronne d’or. Elle semble prier.

Saint Joseph et saint Jean l’Evangéliste l’accompagnent. « Saint Jean était habillé comme un évêque en train de prêcher. Il portait une petite mitre sur la tête », précise Patrick Hill qui a vu également des anges.

Les témoins voient aussi un « autel » sur lequel se tenait un « agneau » derrière lequel une croix était plantée.

Aucun message n’a accompagné l’apparition silencieuse, mais des guérisons corporelles frappent l’opinion.

 

Signification symbolique de la vision de Knock

Sur l'autel, l'Agneau immolé rappelle le sacrifice du calvaire, rendu présent chaque jour à la sainte Messe, et au ciel, l'offrande du Christ au Père (Lettre aux Hébreux).

 

Saint Jean l'évangéliste apparaît comme un prêtre, et il désigne Marie présente au pied du calvaire, « où, non sans un dessein divin, elle était debout (cf. Jn 19, 25), souffrant cruellement avec son Fils unique, associée d'un cœur maternel à son sacrifice, donnant à l'immolation de la victime, née de sa chair, le consentement de son amour, pour être enfin, par le même Christ Jésus mourant sur la croix, donnée comme sa Mère au disciple par ces mots: "Femme, voici ton Fils" (cf. Jn 19, 26-27) » (Vatican II, lumen gentium 58). Chacun est appelé à devenir membre du Christ, et à participer, avec lui et en Marie, au mystère de la rédemption.

 

Saint Joseph est l'époux de Marie, le modèle du père et de l'époux. Il est aussi un maître d'oraison et le patron de l'Eglise.

Le 8 décembre 1872, Pie IX déclara saint Joseph patron de l'Eglise universelle.

Et le 15 août 1889, Léon XIII exposa toute la doctrine sur saint Joseph, depuis les fondements de sa dignité jusqu'à la raison singulière pour laquelle il mérite d'être proclamé patron de toute l'Église, modèle et avocat de toutes les familles chrétiennes.

 

Reconnaissance officielle

En 1879, l’archevêque diocésain institue une commission d’enquête qui conclut positivement l’année suivante. Le prélat a encouragé le pèlerinage naissant sans statuer sur l’origine surnaturelle de l’apparition. En 1936, Mgr Gilmartin, archevêque de Tuam, a ouvert un bureau des constatations médicales afin d’étudier scientifiquement les guérisons alléguées puis il a créé une nouvelle commission d’enquête qui a repris les conclusions positives de 1880.

 

En 1957, le sanctuaire fut affilié à la basilique sainte Marie majeure à Rome, avec des indulgences spéciales.

 

A la fin du concile Vatican II, le pape Paul VI invita l'évêque de Knock à célébrer la messe avec lui et avec les évêques qui avaient la charge des plus fameux sanctuaires du monde.

 

Visiteurs illustres

En 1973, Paul VI a béni la première pierre du nouveau sanctuaire, consacré par le cardinal primat d’Irlande, Mgr Conway, en 1976.

 

Le pèlerinage personnel du pape Jean Paul II le 30 septembre 1979, pour le centenaire de cette apparition, a encore stimulé la vie de ce lieu saint.

 

Mère Térésa de Calcutta a visité le lieu saint en juin 1993 et 1 million et demi de pélerins s'y rendent chaque année.

(Selon www.ouestirlande.com/fmayo/fKnock/fKnock.htm)

 

Informations pratiques

Sanctuaire de Notre-Dame de Knock
- Parish of Knock - tél : + 353/  94 - 881 00
- Bureau du sanctuaire à Dublin - 29 South Anne street - Dublin 2
tél : + 353/ 1 - 77 59 65

 

 


Sources :

René Laurentin et Patrick Sbalchiero,"Knock", Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997,  p. 152-154

D. Flanagan, The Meaning of Knock, Blackrock, Columba Press, 1997

Site officiel : http://www.knock-shrine.ie/

 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3