{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Vie à Nazareth au quotidien
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Vie à Nazareth au quotidien
Share |
 

Esséniens, sadducéens, pharisiens, et Galiléens

[N.B. L'appellation "Esséniens" diffère ici de ce que Philon appelle "Esséens" et Pline l'Ancien "Esseni". Neusner donne à cette appelation un sens commun (mais confus), lié à une mouvance particulière dont les manuscrits ont été en grande partie cachés à Qumran. Neusner donne des repères. D'autres articles préciseront].

 

Les Esséniens

Les Esséniens se préparaient pour la guerre sainte qui devait clore le temps. C'est pourquoi la communauté de la mer Morte, répartie en groupes conduits par de vrais capitaines, avait adopté une discipline militaire et se plongeait dans la lecture, celle des livres saints connus, mais aussi celle d'autres livres dont personne ne savait rien. Ils s'armaient pour l'Armageddon et leur lutte contre les forces de l'impureté rituelle, du mal et du péché était un combat pour Dieu.[1]

 

Les pharisiens

Les pharisiens continuaient de vivre dans la société ordinaire.

Certains sympathisants formaient des fraternités « haburah » : ils tenaient à manger leur nourriture profane en état de pureté lévitique rigoureuse. A table, ils voulaient être semblables aux prêtres du Temple à l'autel. Ils ne prenaient leur repas qu'avec ceux qui suivaient la loi telle qu'ils la concevaient. Ils se séparaient ainsi de l'homme du commun mais en continuant d'habiter les villes et les bourgs, ils gardaient la possibilité d'entraîner les autres par leur exemple.

Les pharisiens lisaient l'Ecriture avec la tradition orale, c'est-à-dire soit avec des anciennes traditions qu'ils rattachaient à Moïse soit avec des méthodes particulières d'exégèse et d'enseignement[2].

 

Les sadducéens

Les sadducéens étaient partisans de la stricte adhésion à la parole écrite. Ils refusaient à leurs adversaires pharisiens le droit d'interpréter celle-ci. Ils étaient aussi en désaccord avec les pharisiens sur l'éternité de l'âme. Selon les sadducéens, il n'y avait dans l'Ecriture aucune justification de telles doctrines. Ils étendirent leur emprise sur l'ensemble du corps sacerdotal et sur les riches de la société[3].

 

La Galilée

La Galilée s'était convertie au judaïsme quelques cent vingt ans avant notre ère. Les croyances de convertis de fraîche date ne pouvaient guère assimiler des idées et des problèmes qui réclamaient une étude approfondie, une éducation poussée et des structures de comportement bien établies.

 

Dans ce contexte général, on voyait passer les gens d'un maître à l'autre : « Que dois-je faire pour entrer dans le Royaume des cieux », cela parce qu'il n'y avait pas de réponse faisant autorité.[4]

 


[1] Jacob Neusner, Le judaïsme à l'aube du christianisme, Cerf, Paris 1986, p. 33-34

[2] Jacob Neusner, Le judaïsme à l'aube du christianisme, Cerf, Paris 1986, p. 36-37

[3] Jacob Neusner, Le judaïsme à l'aube du christianisme, Cerf, Paris 1986, p. 37

[4] Jacob Neusner, Le judaïsme à l'aube du christianisme, Cerf, Paris 1986, p.42

 

Jacob Neusner, (auteur juif)

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3