{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Panorama de la vie de Marie
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Panorama de la vie de Marie
Share |
 

Marie et la vie monastique (Odilon de Cluny)

La réforme de Cluny a conduit à une floraison de monastères et de construction d'églises. Elle a aussi grandement développé la dévotion mariale.

Saint Odilon (vers 962-1049) a  souligné quelques vertus de Marie qui présentent une analogie évidente avec les vœux monastiques :

 

L'épisode de la présentation de l'enfant Jésus au temple lui offre l'opportunité d'insister sur la pauvreté de la Mère :

 

« Elle était pauvre de possessions terrestres, mais pleine de bénédictions célestes... Elle était tellement pauvre qu'elle n'avait pas d'agneau à offrir pour le péché ; mais elle était aussi tellement riche que, tout en conservant sa virginité, elle put engendrer l'agneau qui enlève le péché du monde. » 1

 

Odilon était convaincu que la pauvreté totale de la Mère de Dieu ne fût pas incompatible avec son origine royale de la maison de David, parce qu'il s'agit d'une disposition intérieure qui, loin d'appauvrir l'âme, lui confère une richesse spirituelle incomparable.

 

Au sujet de la virginité de Marie, Odilon revient plutôt fréquemment, pour en faire applications à la vie du moine :

 

« Elle a préparé à celui qui venait dans le monde un temple consacré par la vertu céleste et dédié à une virginité perpétuelle. » 2

 

Le saint abbé se réfère en particulier à l'épisode du Calvaire, quand Jésus confia à Marie Jean comme fils et vice versa, pour expliquer comment cette confiance réciproque fût motivé par le fait que Marie et Jean étaient deux vierges. 3

 

En rappelant saint Ambroise et saint Jérôme saint Odilon fait une mise au point : Marie est le modèle que doivent imiter non seulement les vierges qui ont consacré leur vie au Seigneur, mais aussi les hommes et en particulier les moines :

 

« De ce sermon même [de S. Jérôme], les femmes vierges, et pas seulement les femmes vierges mais aussi les hommes vierges peuvent apprendre comme ils doivent militer virginalement et virilement pour la Vierge des vierges. » 4

 

L'obéissance de la Mère de Dieu, selon Odilon, se confond avec son humilité admirable. En commentant sa réponse à l'ange : « Voici la servante du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole »(Lc 1, 38) Odilon affirme :

 

« Alors qu'elle pouvait se reconnaître Dame de tous les fidèles sans préjudice pour sa sincère humilité, elle n'hésita pas à se proclamer servante de Seigneur. » 5

 

La contemplation. L'engagement caractéristique de la vie monastique consiste dans l'exercice de la contemplation et Odilon n'a pas de difficulté à reconnaître dans la vie de la Vierge sainte un modèle sublime de contemplation.

Il n'ignore pas que Marie a aussi mené une vie active et il en propose l'exemple de sa visite à la cousine Elisabeth. Mais il fait le point : en un tel cas, la Mère de Dieu s'est consacrée à l'action avec le but unique de faire du bien aux autres, et plus précisément à la mère âgée du futur précurseur du Christ.

Cependant sa préférence allait clairement à la pratique de la contemplation, comme en témoigne la circonstance où elle reçut l'annonce de l'ange, celui-ci l'avait trouvé immergée dans une profonde prière contemplative. 6

 


1 Sermo III, PL 142, 1000 D.

2 Sermo XII, PL 142, 1023 A.

3 Cf. ibid., PL 142, 1027 B.

4 Vita Odilonis 1, 6, PL 142, 901 C.

5 Sermo IV, PL 142, 1003 A

6 Cf. Saint Ambroise, De virginibus, 2, 2, 10, PL 16, 221 BC ; Bibliotheca Ambrosiana 14/1, 172-174.

Lire aussi :

G. BAVAUD, La dévotion de saint Odilon à la Vierge Marie, in CongrZag III, pp. 571-582.

O. RINGHOLZ, S. Odilo der grosse Marienverehrer, Einsiedeln 1922


Extraits de : L. GAMBERO, Maria nel pensiero dei teologi latini medievali, ed San Paolo, 2000, p. 98-104, présentés par F. Breynaert.

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3