{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Les appels d'une mère
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Les appels d'une mère
Share |
 

Lichen : Marie, reine douloureuse de la Pologne

Ce sanctuaire est à 10km de la ville de Konin. C'est l'un des plus importants de Pologne.

 

1813 : l'apparition à Tomasz Klossowski et l'image de Marie reine douloureuse de la Pologne

En 1813, sur le champ de bataille de Leipzig, la Vierge Marie apparaît à un soldat gravement blessé (Tomasz Klossowski) qui invoquait son secours. La Vierge l'encourageait et lui promit qu'il guérirait et rentrerait dans sa patrie. Elle tenait contre sa poitrine un aigle blanc, symbole de la nation polonaise. La Vierge lui a demandé de trouver son image et de la mettre pour qu'elle soit vénérée dans un lieu public dans son pays natal. Après plus de vingt ans, ce soldat trouva l'image et la plaça dans un bois, près de Lichen. (1)

 

Les apparitions à Nicolas Sikatka et le message de conversion.

En 1850 la Vierge apparut à Mikolaj (Nicolas) Sikatka, un berger qui était en train de faire paître son troupeau tout près de l'image, dans le bois.

L'apparition lui montre son chapelet de perles qu'elle tient au bout de ses doigts, puis sa poitrine. Un « aigle blanc » se détache sur le tissu de sa robe. « Je suis la Reine Douloureuse de la Pologne, lui dit-Elle, et je viens consoler et avertir mes pauvres enfants ! [...] Je viens sortir mes enfants de la misère intérieure dans laquelle ils sont tombés, réveiller le courage et la charité des cœurs endoloris, leur proposer pour demain la liberté et la paix. » Puis Nicolas indique qu'elle a joint les mains, levé les yeux et a disparu dans une « grande lumière ». Les jours suivants, la Vierge se montre à nouveau et dit : « Il faut faire pénitence pour tant de péchés ! [...] L'ivresse et le libertinage offensent Jésus, les blasphèmes offensent sa Majesté divine ! Ce qui blesse le plus mon Cœur, c'est le mépris que l'on a pour Dieu. » (2)

 

La Vierge appela les gens à se convertir, à cesser de consommer de l'alcool et à ne pas succomber à la débauche. Elle encouragea à prier le chapelet et rappela la nécessité de garder le caractère sacré du jour du Seigneur. Elle demanda aux prêtres de dire des messes de supplication. Elle demanda le transfert de son image dans un lieu plus digne. Elle promit de secourir tous ceux qui iront prier devant son image durant l'épidémie de choléra, la juste punition pour les pécheurs. Elle prédit la construction du sanctuaire et du monastère à Lichen, d'où sa gloire répandra très loin.

Le pauvre berger commença à répandre le message de la Vierge Marie. Il fut opprimé et emprisonné par les autorités tsaristes. Au début, les gens n'ont pas voulu croire aux récits du pauvre berger. Deux ans plus tard, conformément à la prédiction de la Vierge, il y eut une épidémie de choléra qui décima la population. Alors on s'est souvenu de l'avertissement du berger et tout le monde se précipita pour chercher le secours de la Vierge. Les gens disaient le chapelet à genoux. Les malades et les mourants ravagés par la fièvre retrouvaient vie et santé. Ce fut le début du culte de la Vierge et de son image miraculeuse dans ce lieu.

 

Le sanctuaire de Lichen

Une commission étudia les faits et fit transporter le tableau dans l'église paroissiale de Lichen, le 29 septembre 1852 en présence du nombreux clergé et d`une foule de 80 000 pèlerins. Le culte pratiqué dans ce sanctuaire s'est toujours caractérisé par la pénitence et l'esprit national.

Durant la guerre de 39-45, les nazis ont transformé l`église et le presbytère en camp d`entraînement de la Jeunesse hitlérienne. L'image de la Vierge a été déplacée et bien cachée.

Le 15 août 1966, Mgr Stefan Wyszynski, primat de Pologne, couronne l'icône devant 150 000 fidèles.

Grâce à la générosité des pèlerins on construit une nouvelle église, comme un ex-voto de la nation polonaise. Le 12 juin 2004, le nouveau sanctuaire est solennellement consacré.

 


(1) Site officiel : www.lichen.pl

(2) Patrick SBALCHIERO « Lichen », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

On pourra lire aussi : R. ERNST, Lexikon der Marienerscheinungen, Altötting, 1989, p. 103-104

G.HIERZENBERGER et O.NEDOMANSKY, Erscheinungen und Botschaften der Gottesmutter Maria. Vollständige Dokumentation durch zwei Jahrtausende, Augsbourg, Pattloch Verlag, 1997

 

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3