{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Les appels d'une mère
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Les appels d'une mère
Share |
 

Disentis : Notre Dame de la Miséricorde

L'évènement fondateur (début XVI° siècle)

Une mère indigente et une fille sourde-muette ramassaient du bois et la fille trouva dans la végétation une fresque de la Vierge à l’enfant. Aussitôt, elle fut guérie, elle entendait et elle parlait.*

 

Cet évènement exprime toute la tendresse de la Vierge et de son Fils Jésus pour les pauvres et les infirmes. C'est d'ailleurs un évènement très proche de deux guérisons racontées dans l'Evangile :

 

Et on amène à Jésus un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer la main. Le prenant hors de la foule, à part, il lui mit ses doigts dans les oreilles et avec sa salive lui toucha la langue. Puis, levant les yeux au ciel, il poussa un gémissement et lui dit: "Ephphatha", c'est-à-dire: "Ouvre-toi!" Et ses oreilles s'ouvrirent et aussitôt le lien de sa langue se dénoua et il parlait correctement.

(Marc 7, 32-35)

 

Quelqu'un de la foule lui dit: "Maître, je t'ai apporté mon fils qui a un esprit muet. [...] Jésus, voyant qu'une foule affluait, menaça l'esprit impur en lui disant: "Esprit muet et sourd, je te l'ordonne, sors de lui et n'y rentre plus." Après avoir crié et l'avoir violemment secoué, il sortit, et l'enfant devint comme mort, si bien que la plupart disaient: "Il a trépassé!" Mais Jésus, le prenant par la main, le releva et il se tint debout. Quand il fut rentré à la maison, ses disciples lui demandaient dans le privé: "Pourquoi nous autres, n'avons-nous pu l'expulser?" Il leur dit: "Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière."

(Marc 9, 17. 25-29)

 

 

Le chemin de croix :

Après le second miracle que nous venons de lire, Jésus annonce sa passion :

Etant partis de là, ils faisaient route à travers la Galilée et Jésus ne voulait pas qu'on le sût. Car il instruisait ses disciples et il leur disait: "Le Fils de l'homme est livré aux mains des hommes et ils le tueront, et quand il aura été tué, après trois jours il ressuscitera." Mais ils ne comprenaient pas cette parole et ils craignaient de l'interroger.

(Marc  9, 30-31)

 

Ainsi, la lecture de l'Evangile nous fait percevoir l'importance du chemin de croix.

Au sanctuaire de Disentis justement, dehors, il y a un chemin de croix dont les tableaux ne sont exposés que pour la fête du mois de septembre*.

 

Le sanctuaire* :

A Disentis, la nouvelle de la guérison de la fillette se répandit dans la contrée. Le sanctuaire fut rapidement construit, en 1515, et enrichi au XVII°.

Au-dessus de l’autel, on trouve la fresque de Notre Dame de Lorette que la tradition rattache à la guérison de la pauvre petite.

L’Eglise comporte aussi une statue de Moïse, sculptée par Alessandro Casella et quelques fresques d'Evangile.

 


*Cf. www3.chiesacattolica.it

Françoise Breynaert

 

Monday 28. of December 2015 Elle a affiné mon cœur et guéri mes blessures

28 décembre - Saints Innocents - Décès de Benoîte Rencurel du Laus (1647)


Afficher les résultats 6 à 6 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

< Précédente

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3