{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Le projet Marie de Nazareth
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Le projet Marie de Nazareth

25 mars 2011 : Inauguration du Centre International Marie de Nazareth

25 mars 2011 : Inauguration du Centre International Marie de Nazareth

le 25 mars 2011 a eu lieu l'Inauguration du Centre International Marie de Nazareth en présence de Sa Béatitude Le Patriarche Sabbah; Mr Bigot, Ambassadeur de France à Tel Aviv; Mr Ramiz Jaraisy le Maire de Nazareth; le Père Laurent Fabre; fondateur de la Communauté du Chemin Neuf.

 

Pour toute information pratique :

Centre International Marie de Nazareth

www.cimdn.org

15A Casa Nova Street - POB 50 199

16161 Nazareth - Israel

Tel/Fax: +972 (0)4 646 12 66

accueil@cimdn.org

Un 25 mars

 

C'était un 25 mars... en 2007 qu'avait été posée la première pierre, puis en 2009 qu'avait eu lieu la dédicace de la Chapelle de l'Adoration, c'est à cette même date, significative de toute la spiritualité de Nazareth, que les bâtisseurs du centre, l'Association Marie de Nazareth et la Communauté du Chemin Neuf, ont offert à Marie le lieu dédié à son rayonnement.

 

Un grand nombre de personnalités civiles et religieuses étaient présentes, notamment le Maire de Nazareth, M. Ramiz Jaraisy, M. Christophe Bigot, Ambassadeur de France en Israël, le Père Laurent Fabre, fondateur et supérieur Général de la Communauté du Chemin Neuf, ainsi que ceux qui ont depuis 10 ans suivi et accompagné le projet : Olivier Bonnassies et Jacques de La Bastide, de l'Association Marie de Nazareth, Marc Hodara, diacre de la Communauté du Chemin Neuf, qui a vécu et porté sur place l'avancement du projet avec son épouse Valentine. On ne peut passer sous silence les 25 000 amis qui, de la France, ont soutenu cette construction durant 10 ans, financièrement et par leur prière ; près de 150 d'entre eux étaient venus assister à la mise au monde d'un enfant porté avec tant d'espérance et de soins. Mgr Sabbah, lors de la Messe de l'Annonciation, n'avait pas hésité à saluer la présence de tous ces responsables et bienfaiteurs artisans d'unité au cœur de la Terre Sainte.

 

Coupure du ruban

Après la coupure du ruban, le cortège des amis, des habitants de la ville, des pèlerins, des religieux de toutes communautés locales, a suivi Mgr Marcuzzo et Mgr Sabbah bénissant les salles toutes neuves, avant de s'arrêter dans la chapelle pour une prière méditant le mystère de l'Annonciation.

 

Tous ont pu admirer, en parcourant l'enfilement des salles multimédia, puis l'étagement des jardins en terrasse, le travail exceptionnel réalisé pendant ces 4 années par l'équipe d'architectes, de techniciens, de jardiniers, d'ouvriers. Français, habitants de Galilée, ouvriers arabes chrétiens et musulmans, juifs ont travaillé ensemble à ce chantier, selon une idée directrice à la fois attentive au sens théologique, respectueuse de l'architecture palestinienne locale, ouverte à l'esthétique et aux fonctionnalités les plus modernes.

 

La fierté était grande, après le travail intense de ces derniers mois, de pouvoir enfin faire découvrir à tous combien l'espérance presque insensée de ce grand projet n'avait pas été vaine, et combien les instigateurs avaient eu, selon l'expression de Mgr Marcuzzo reprenant Saint Paul, la prescience de « voir l'invisible » et la force de le réaliser.

Discours officiels

Sur la plus haute terrasse, dans l'éblouissement de l'emplacement d'exception qu'occupe le nouveau Centre, la cérémonie s'est poursuivie, donnant la parole aux personnalités qui souhaitaient exprimer leur joie, leurs félicitations, leur gratitude. Il suffisait de promener ses regards alentour, vers la Basilique, la Mosquée blanche, les hauteurs de Nazareth Illit, pour comprendre qu'un lieu d'unité est en train de naître au cœur de Nazareth, et pour entendre dans toute leur force les encouragements bienveillants des représentants musulman et juif.

 

C'est tout d'abord à Sa Béatitude Mgr Sabbah qu'est revenu d'exprimer son plus chaleureux « Mabrouk » (félicitation), devant cette œuvre destinée à soutenir la conversion par la méditation et l'approfondissement du mystère de Marie. Espérant des fruits de réconciliation, pour ceux qui peinent à apercevoir le visage de Dieu en Terre Sainte, le Patriarche a salué cet effort spirituel qui contribue à façonner le visage de cette ville et de ce pays.

 

M. Christophe Bigot, ambassadeur de France, a notamment rappelé l'importance du culte marial dans la tradition française, salué le rôle des femmes dans l'enseignement et la transmission, et exprimé son bonheur de célébrer, à Nazareth ville de paix, une telle fête de fraternité.

 

Mgr Marcuzzo, accompagnateur du projet, qui a été dès le commencement son soutien indéfectible et enthousiaste, a eu la joie de transmettre un message du Nonce apostolique, Antonio Franco, qui appelé à Rome en dernière minute n'avait pu malgré son souhait être présent. Après avoir rappelé l'élection inouïe faite par Dieu des destins humbles de Marie et de la ville de Nazareth, le Nonce adressait à l'Association Marie de Nazareth, ainsi qu'à la Communauté du Chemin Neuf, toutes ses félicitations. Il invitait finalement à « suivre celle qui, bénie entre toutes, a gardé le Verbe de Dieu en son sein et la Parole de Dieu dans son cœur.»

 

M. Ramiz Jaraisy, maire de Nazareth, a souhaité la bienvenue aux visiteurs du monde entier. Il a exprimé son espérance de voir ce centre chrétien devenir aussi un porte-parole de tout Nazareth, où dès à présent Marie, fille de Nazareth, travaille pour l'unité.

 

Les représentants religieux locaux ont uni leurs voix pour ces souhaits de bienvenue : Mgr Boutros Muallem, Evêque émérite des Grecs-melkites, a dit toute sa joie. L'Imam Abu Hanas, de la Mosquée Blanche, réputée pour le signe de paix qu'elle porte à tout le voisinage, s'est réjoui pour Marie si importante dans l'Islam, citée dans le Coran comme « mère de la parole de Dieu », et nommée par tout musulman « notre mère ». Le Dr Daphna Tsimhoni, de l'université de Haïfa, fortement impliquée dans le dialogue interreligieux, a adressé en tant que femme juive toutes ses félicitations à ce projet fructueux pour tous, qui encourage les hommes de toutes religions à redécouvrir les racines de leur histoire commune.

 

C'est en remerciant Marie que Jacques de la Bastide, directeur de l'Association Marie de Nazareth, a pris la parole, sans oublier St Joseph ni les sœurs de St Joseph, qui ont accepté de céder le bâtiment. Anticipant l'avenir du centre, c'est vers les chrétiens de Nazareth qu'il s'est tourné, eux à qui le projet doit aussi laisser la place pour s'enraciner pleinement, et qui devront témoigner au quotidien d'être des pierres vivantes.

 

Donnant de manière remarquable le ton de cette installation, et de ce travail d'unité à venir, le P. Laurent Fabre a cité cette parole de Jésus figurant au sommet du dôme de la chapelle : « Je suis doux et humble de cœur. »

Cafeteria, boutique

La cafeteria toute neuve a offert à tous un buffet sympathique et copieux, au milieu d'une splendide salle voûtée donnant sur des jardins, où déjà amis, visiteurs, voisins, s'asseyaient conquis en plein air. Quant à la boutique, déjà fonctionnelle, elle met en vente des cadeaux souvenirs, notamment des reproductions des aquarelles de Marc Alibert, qui permettent de deviner la figure du Nazareth biblique. Des habitants de la ville témoignaient avec fierté des services rendus à la cuisine où à l'installation, laissant augurer que ce lieu sera vraiment pour tous un lieu familier de vie et de rencontres.

Parcours multimedia

C'était également le moment de présenter la première officielle du parcours multimédia, qui retrace dans 4 salles, en plusieurs langues, l'histoire du salut et la place qu'y tient Marie. Le spectacle, d'une solide érudition, d'une grande perfection technique, bénéficie de saisissants et poétiques effets de spatialisation, qui permettent d'approcher au plus près l'Incarnation, suscitant la surprise et l'admiration des premiers spectateurs.

 

Il est porté par la bande originale du compositeur français Daniel Facérias, achevée au terme d'années de recherches aux sources de la tradition musicale orientale, et dont la beauté unanimement saluée fait une œuvre à part entière, dont le CD sera bientôt disponible.

 

Célébration œcuménique

Dans l'après-midi de ce même 25 mars, une célébration œcuménique a rassemblé des représentants de tous rites et appartenances chrétiennes, marquant la forte vocation d'unité voulue par le Centre et par la Communauté du Chemin Neuf. Sœur Jacqueline, supérieure pour le Terre Sainte, a notamment présenté Mgr Aris Shirvanian, Evêque arménien orthodoxe ; Dr Prospt Gräbe, responsable de la communauté luthérienne germanophone à Jérusalem ; Mgr Marcuzzo ; elle a excusé du côté melkite Mgr Elias Chacour et le P. Emile Shoufani, ainsi que les représentants des syriaques catholiques et orthodoxes, avec qui le Centre entretient également de bonnes relations .

 

Parmi les membres de la Communauté, on peut citer Sr Jacqueline Responsable de la CCN en Israel, le P. Petr Seyfried, le pasteur anglican Charles Hadley, le diacre Marc Hodara, Evelyne, religieuse luthérienne, et le couple désormais responsable du Centre, Luc et Marie-Christine Lagabrielle.

 

Commençant dans le geste symbolique et frappant d'apporter coupe et une patène vide, en signe de la soif d'une unité encore à venir, la liturgie entrelaçait avec souplesse, en toute beauté, des lectures bibliques en plusieurs langues, une méditation sur l'Annonciation de Saint Ephrem le syriaque, le chant d'un hymne acathiste interprété par 4 fidèles grecs-catholiques. En cette chapelle de l'Adoration, que Mgr Marcuzzo a baptisé chapelle de l'unité, le P. Laurent Fabre a réitéré avec force ce « oui » à l'unité, en espérant que les enfants soient réunis avant tout pour la joie du Père, de l'Esprit Saint et de Marie.

 

Conférence pour les amis & bienfaiteurs français

La veille, jeudi 24 mars au soir, une conférence avait rassemblé autour de Mgr Marcuzzo, d'Olivier Bonnassies, directeur exécutif du projet, et du P. Laurent Fabre, les quelque 150 bienfaiteurs et amis arrivés de France le jour même, dans la salle située sous la Grotte de l'Annonciation, qui avait déjà accueilli le pape en 2009.

 

Mgr Marcuzzo, rappelant avec humour combien toutes étapes du projet étaient passées par la médiation de son « diwan », et par ses prudentes consultations des voix juives et musulmanes, a marqué un étonnement admiratif devant la naissance de ce nouveau Centre, porté depuis 10 ans avec sollicitude, amour, impatience, et cependant espérance sans faille. Exprimant sa vision d'évêque de Terre Sainte, il a assigné au centre le rôle de faire parler les pierres et le lieu saint primordial qu'est Nazareth. Il a rappelé que le message d'unité a sa source à Nazareth, en la naissance de ce premier-né par qui seul nous sommes tous fils et frères.

 

Avec beaucoup de sincérité, Olivier Bonnassies a avoué les tensions et les difficultés, y compris financières, auxquelles il avait dû faire face dans les derniers temps, contrebalancées par la certitude que le centre aura le rayonnement espéré. Il a redit sa foi en cette œuvre d'unité et d'évangélisation, et sa conviction d'avoir choisi, avec les techniques modernes de l'image, les moyens d'aller rejoindre les gens là où ils sont.

 

Quant au P. Laurent Fabre, il a exprimé une vision exigeante de l'unité, laquelle ne se fait pas par l'effacement des différences mais par la conversion plus radicale de chaque église au Christ. Il s'est notamment appuyé sur l'exemple du Liban, où le 25 mars est fête pour tous, pour montrer que Marie pouvait concrètement être facteur d'unité entre les religions.

 

Les questions et réactions vives des auditeurs ont permis de faire ressortir un amour profond des pèlerins français pour le lieu de la vie cachée du Christ, un éblouissement devant le travail accompli au Centre, et le caractère tout à fait réel de l'unité en train de se constituer : le jour même, le patriarche orthodoxe Kyriakos était venu pour une visite prolongée et amicale.

 

Pour terminer, revenant avec un fin sens historique au rôle ancien de la France, Mgr Marcuzzo s'est dit heureux que ce soit la France qui donne à nouveau quelque chose de grand à la Terre Sainte.

 

Achèvement des travaux

Après ces festivités, l'équipe Marie de Nazareth, la Communauté du Chemin Neuf et les entreprises se sont remises au travail pour mettre la dernière main aux travaux du Centre. Ils espèrent en assurer l'ouverture officielle au mois de juin 2011.

 

 

Lettre à propos de l’inauguration officielle du Centre International Marie de Nazareth ce 25 mars 2011

25-mars-2011_Lettre_MDN.pdf

je veux aider ce projet par un don !

Thursday 31. of December 2015 Soixante-trois enfants pour réciter les litanies de Notre Dame autour de son lit

31 décembre – Italie : Sainte Marie Odigitria - Catherine Labouré (+ 1876)


Afficher les résultats 3 à 3 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

< Précédente

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print}

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3