{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie dans le Judaïsme, l'Islam et les autres religions
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie dans le Judaïsme, l'Islam et les autres religions
Share |
 

La religion juive d'un point de vue chrétien

Les Juifs, frères aînés des Chrétiens :

"l'Église du Christ découvre son "lien" avec le judaïsme "en scrutant son propre mystère" (cf. Nostra Aetate, § 4, du concile Vatican II). "La religion juive ne nous est pas "extrinsèque",  mais, en un certain sens, elle est "intrinsèque" à notre religion. Nous avons donc, à son égard, des rapports que nous n'avons avec aucune autre religion. Vous êtes nos frères préférés et dans un certain sens, on pourrait dire nos frères aînés." (Juifs et Chrétiens, Cerf, [1986], pp. 54-55, allocution de Jean-Paul II; cf. DC 1986, 433-439)

Un héritage commun :

Dans son discours devant les représentants de la communauté juive de Mayence, le 17 novembre 1980, Jean-Paul II soulignait "l'héritage commun" des croyants judéo-chrétiens : la Première Alliance de Yavhé-Dieu avec son peuple. Cette Première Alliance, que les Catholiques appellent "l'Ancienne Alliance" et qui forme la première partie de la Bible, comporte l'histoire des Patriarches, de Moïse et des Prophètes : ce sont là les prémices de notre foi chrétienne, comme le remarque le concile Vatican II dans "Nostra Aetate",§ 4 (1).

 

Outre cette Première Alliance commune, la Déclaration "Nostra Aetate" de Vatican II souligne que le Christianisme doit au peuple de la Première Alliance (les Juifs), les colonnes mêmes de l'Eglise catholique : les 12 Apôtres, tous juifs à l'origine et qui, comme les premiers bergers (les Patriarches d'Israël), sont devenus les premiers bergers du Nouvel Israël, celui de la Nouvelle Alliance scellée en Jésus-Christ (1). La Déclaration du concile Vatican II souligne aussi que les dons de Dieu sont sans repentance et que, de ce fait, les dons faits par Dieu au peuple de la Première Alliance, les Juifs, demeurent car Dieu est fidèle.

Les péchés des hommes de toutes races et de tous les temps ont crucifié le Christ :

Quant à savoir qui a tué Jésus-Christ, en réalité l'Eglise catholique rappelle une fois de plus, dans "Nostra Aetate", que ce sont d'abord les péchés des hommes, de tous les hommes infidèles et pécheurs de tous les temps, qui ont crucifié Jésus Christ. Et même si, dans l'histoire de sa vie humaine, Jésus fut condamné à mort par des autorités juives, Il ne l'a pas été par le peuple juif en général, mais par certains d'entre eux, et Il ne l'a pas été non plus par le peuple juif d'aujourd'hui.  Ainsi, une fois de plus l'Eglise condamne toute mentalité antisémite comme absolument anti-chrétienne.

Principaux désaccords entre Juifs et Chrétiens :

Le désaccord majeur et essentiel entre Juifs et Chrétiens est le désaccord à propos de l'identité de Jésus-Christ : les Chrétiens reconnaissent en Lui le Messie annoncé par les prophètes d'Israël, Verbe de Dieu et Dieu Lui-même incarné en Marie de Nazareth, il y a 2000 ans ; les Juifs ne le reconnaissent pas comme tel et ne reconnaissent pas, de ce fait, la Révélation évangélique du Nouveau Testament, ou "Nouvelle Alliance". Mais, dans l'histoire de la religion juive, il y a d'une part plusieurs "familles d'esprit" et d'autre part il y a eu, au cours des siècles des évolutions diverses ; l'on peut ainsi se demander si le Judaïsme aujourd'hui est bien le même que celui professé à l'époque de Jésus et Marie ?

Principaux accords entre Judaïsme et Christianisme :

Chrétiens et Juifs ont en commun des réalités fondamentales :

- la foi en un Dieu Unique, celui d'Abraham, Isaac et Jacob, qui sont leurs patriarches communs avec aussi Moïse;

- la foi en une Révélation commune : celle de la Première Alliance entre Dieu et les hommes ;

- la foi en un Messie, Sauveur de l'humanité déchue...

Mais, pour les Juifs, ce Messie n'est pas encore venu, tandis que pour les Chrétiens, Il est venu une première fois, pauvrement, en s'incarnant en la Vierge Marie et en naissant à Bethléem de Judée et Il reviendra une seconde fois, lors de Son Retour, dans toute sa gloire divine.

 

________________

 

Equipe di MDN

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3