AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS  
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 
Recherche :

L’Arche d’Alliance a-t-elle été retrouvée ?

Ronald Wyatt est-il crédible ?

Ronald Wyatt (1933-1999) est un infirmier anesthésiste américain, chrétien (adventiste), qui s'est peu à peu orienté vers l'archéologie.

Il revendique avoir retrouvé :

- L'Arche de Noé (site de Durupinar, localisé à vingt-deux kilomètres au sud du mont Ararat).

- Le site des villes de Sodome et Gomorrhe.

- Des bulles de sulfure ou de soufre dans les cendres restantes de Sodome et Gomorrhe.

- La manière avec laquelle les Égyptiens ont construit les pyramides.

- Le site de la traversée de la mer des Joncs par les Hébreux (localisé dans le Golfe d'Aqaba).

- Etc.

Evidemment, chaque « découverte » est l'objet de discussions.

 

Ses travaux archéologiques à Jérusalem, entre 1978 et 1982, semblent si extraordinaires que l'on a du mal à le croire et à en diffuser la nouvelle.

D'après son récit[1], dans le jardin de la tombe (au Nord de la porte de Damas), Ronald Wyatt repéra dans la roche des cavités carrées qu'il identifia avec l'emplacement de croix, dont celle de Jésus.

A partir du jardin de la tombe Ronald Wyatt découvrit un très étroit passage dans lequel il se faufila et au fond duquel il trouva, recouverts de peaux tannées et de pierres, l'autel de l'encens, une ménorah, et surtout un imposant sarcophage de pierre, surmonté d'un couvercle ébréché. Son couvercle étant trop proche de la voûte, il revint avec un appareil médical d'endoscopie et pu voir que ce sarcophage contenait l'arche d'Alliance, toute recouverte d'or, avec ses anneaux et ses barres, et avec son propitiatoire recouvert de deux chérubins.

 

Il donna à analyser la poussière noire recouvrant l'ensemble et le laboratoire l'identifia à  du sang humain. Etonné, il s'aperçut que la voûte de la grotte avait une fissure, et il pensa que ce sang était le sang du Christ et que la fissure avait été provoquée par le tremblement de terre, qui selon l'Evangile de Matthieu, avait accompagné la mort de Jésus.

 

La signification théologique est incommensurable. Dans l'Ancien Testament, le sang sur le propitiatoire de l'arche obtient le pardon, mais c'était un sang animal ; ici, c'est le sang de Jésus, qui, selon les Evangiles, est le Verbe incarné, Dieu parmi nous.

 

Autre chose étonnante, dans le sang retrouvé, (où seuls les globules blancs sont des cellules à part entière : avec un noyau), l'analyse révéla qu'il n'y avait que 24 chromosomes au lieu de 46 chromosomes. Or les cellules normales d'un homme ont 46 chromosomes, 23 paires de la mère et 23 paires du père. Dans chacun des 23 chromosomes, 22 sont autosomiques et Un détermine le sexe. Dans le sang retrouvé, il y avait 22 chromosomes autosomiques, un chromosome X et un chromosome Y[2].

Ronald Wyatt a ensuite compris le passage plus large (par la cave d'Ezéchias) par lesquels ces objets ont pu être amenés depuis temple, au temps du prophète Jérémie, pour être préservés des saccages ou de la déportation à Babylone.

 

Les avis extérieurs :

En 2003, l'Autorité des Antiquités d'Israël (AAI) a étudié la cave d'Ezéchias et a effectivement trouvé un passage. Mais l'Autorité des Antiquités d'Israël (AAI) ne partage pas les prétentions de Ronald Wyatt d'avoir retrouvé l'arche d'Alliance. Au contraire ce dernier est durement critiqué pour ne pas avoir les diplômes requis.

De même, les autorités du jardin de la tombe savent bien que Ronald Wyatt  a entrepris des recherches en ce lieu mais elles nient toute découverte[3].

 

Des enjeux incommensurables... Un contexte difficile...

Les conséquences politico-religieuses faciles à deviner peuvent pousser les autorités juives à nier la découverte.

Une attitude chrétienne fondamentaliste peut au contraire pousser à la confirmer un peu précocement...

Dans toutes les confessions chrétiennes, l'extraordinaire n'est pas un fait rare, mais étant donné l'absence de photos nettes et l'arrêt des recherches (tout est muré), même pour un chrétien, il est bien difficile d'avoir une certitude.

 


[1] Récit en langue anglaise sur le site : http://www.wyattmuseum.com/arkofthecovenant.htm

[2] http://messianique.forumpro.fr/t1921-l-arche-d-alliance-temoignage-de-ron-wyatt

[3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Ron_Wyatt le 11 septembre 2013

 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3