{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Les appels d'une mère
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Les appels d'une mère
Share |
 

L’avertissement ou illumination des consciences (Sulema)

La Bible ne parle pas directement d'un "avertissement" dans le sens où les révélations privées contemporaines en parlent. Toutefois, nous pouvons rappeler le prophète Malachie :

"Car voici: le Jour vient, brûlant comme un four. Ils seront de la paille, tous les arrogants et malfaisants; le Jour qui arrive les embrasera -- dit le Seigneur Sabaot -- au point qu'il ne leur laissera ni racine ni rameau. Mais pour vous qui craignez mon Nom, le soleil de justice brillera, avec la guérison dans ses rayons..." (Malachie 3, 19-20a)

Parmi les révélations sans jugement définitif de l'Eglise, se situent celles reçues par Sulema.

Originaire du Salvador, Sulema vit au Canada depuis 1981. Elle témoigne de locutions de Jésus et de Marie depuis 1992. Elle a eu pour père spirituel le père Marcel, décédé en 2001, puis le père Rubén Riveros, qui lui a dit qu'elle devait publier ce qu'elle recevait. Elle a donc publié ces locutions sous le titre « Je viens vous préparer à cet évènement : l'illumination des consciences » (éditions du Parvis). Elle a aussi pour conseiller le Père Guy Giroux.[1]

« L'illumination des consciences » est aussi appelée « avertissement », dernier acte de la Miséricorde divine

 

Voici quelques extraits de ces locutions [2] :

« Je vous le demande : préparez-vous, préparez-vous à cette rencontre ; profitez de ce temps de grâces et de miséricorde qui se termine.

Allez vers le sacrement du pardon, en toute humilité, en toute simplicité. Allez à la rencontre de Mes fils de prédilection ; c'est Moi que vous allez rencontrer car Je suis en chacun d'eux.

Venez à moi comme vous êtes. Je vous aime. J'ai besoin de vous.

Ma Mère vient pour pacifier vos cœurs, vos cœurs angoissés, vos cœurs qui sont dans la peur. La peur ne vient pas de Moi. Je vous ai laissé Mon Esprit de Paix. La peur et le doute ne viennent pas de Moi. Ne doutez pas du pardon, de la miséricorde. Lorsque le prêtre vous donne l'absolution, c'est Moi qui vous pardonne pour vous conduire dans les bras de Mon Père. Il est là pour vous accueillir les bras ouverts.

 

Convertissez-vous avant qu'il ne soit trop tard. Je vous le répète.

N'allez pas dire que vous êtes déjà convertis. La conversion s'effectue tous les jours car tous les jours, vous devez faire des choix, entre le bien et le mal, et chaque choix a ses conséquences. Prenez le temps de réfléchir et prenez mes paroles au sérieux.

 

Je viens vous avertir, vous donner la lumière, pour que vous soyez prêts, en état de grâce, au moment où tout va s'arrêter et où vous allez entrer dans ce mouvement d'amour.

Par l'action de l'Esprit Saint, vous allez entrer en vous et allez voir dans votre cœur votre Jésus dans sa Sainteté, dans sa Gloire. Vous allez tous me voir, om que vous soyez. Et ne croyez pas que cela se produira pour une génération à venir. Non, c'est vous que le Père a choisi pour vivre cet évènement unique dans l'histoire de l'humanité ; c'est vous qui vivrez cette rencontre.

Ce sera la joie pour ceux qui seront en état de grâce, pour mon petit reste.

Mais ce sera l'avertissement pour ceux qui ont fermé leur cœur, ceux qui ne veulent pas me reconnaitre comme leur Dieu.

Vous allez vous voir avec Mon regard, vous allez voir où vous ont conduits les péchés. L'enfer existe, le purgatoire existe, comme le Ciel existe. Ce n'est ni un mythe, ni une légende. Croyez-le ! Je vous demande de remercier ma très sainte Mère car c'est Elle qui a obtenu pour vous cette grâce insigne de l'illumination des consciences, dernier acte de la Miséricorde.

Oui, je suis Amour, Je suis Miséricorde, mais Je suis aussi Justice. C'est à vous de vous préparer. Je ne viens pas pour vous faire peur. Je viens car je vous aime et que je veux vous préparer.

 

Je veux que vous parveniez là où Je suis. Je veux vous présenter à Mon Père et Lui dire : Père, voici Tes enfants, ceux qui t'ont dit oui, ceux qui t'ont choisi par amour, ceux qui ont accueilli les commandements et les sacrements, ceux qui sont fidèles à Tes Lois d'Amour, ceux pour qui j'ai prié afin qu'ils soient un comme Toi et Moi, Nous sommes Un.

[...]

Pour pouvoir m'aider, vous devez avoir une grande humilité, une grande douceur, une grande patience, et surtout une grande compassion. [...] Priez pour mes prêtres, aimez-les et ne les jugez pas, c'est Moi qui jugerai. Priez pour eux, priez pour mes consacrés, je vous les confie. Merci de recevoir mes paroles mais surtout, merci de les mettre en pratique. Je vous aime... Recevez ma bénédiction, qui vous enveloppe de ma protection et de Mon Amour. Amen.

 


[1] Cf. L'Appel du Ciel, Novembre 2013, p. 27

[2] Extrait de : L'Appel du Ciel, "Jésus à Sulema : "L'avertissement, dernier acte de la Miséricorde". Novembre 2013, p. 28-29

 

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3