AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS  
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 
Recherche :

L'Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem

L'origine de l'Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem remonte à la première Croisade et sa devise «Deus lo Vult » est empruntée au cri de ralliement du Bx Urbain II au concile de Clermont en 1095, qui demandait à tous les chevaliers de la Chrétienté de bien vouloir aller délivrer les Lieux Saints récemment conquis par les Musulmans sur les Byzantins. (1)

 

Chargés de garder le tombeau du Christ dès le XIIe siècle

Après la conquête de Jérusalem en 1099, Godefroi de Bouillon confia à un groupe de chanoines le soin de veiller au service, à l'entretien et à la garde du Saint-Sépulcre et cette première milice, qui reçut ses règlements de Beaudoin I en 1103, devint par la suite régulière en 1114 sous la règle de Saint Augustin et la supervision du patriarche latin de Jérusalem. (2)

 

Ainsi naquit donc l'Ordre des Chanoines du Saint-Sépulcre, autour duquel vinrent graviter des civils et des militaires pour assister à l'entretien comme à la défense des Lieux Saints, tout spécialement du Saint-Sépulcre lui-même, auquel cet Ordre resta intimement rattaché tout au long de son histoire, conservant comme emblèmes la bannière et les insignes du Royaume de Jérusalem, même après la fin des Croisades.(3)

 

Le privilège exclusif des Chanoines du Saint-Sépulcre de pouvoir adouber des Chevaliers sur le tombeau même du Christ date aussi de cette époque. Et même si cet honneur insigne n'était accordé qu'à la noblesse du temps, le titre lui-même de Chevalier du Saint-Sépulcre ne signifiait que cela à cette époque et strictement rien d'autre semble-t-il, étant surtout donné à titre individuel, soit à de simples pèlerins de passage, comme l'attestent encore toutes ces petites croix gravées sur les parois mêmes de la Basilique du Saint-Sépulcre, soit encore à des membres d'autres Ordres apparus par la suite tels que les Hosapitaliers de Saint-Jean ou les Templiers.

 

Rien jusqu'à preuve du contraire n'indique à cette date que l'Ordre du Saint-Séplucre de Jérusalem tel qu'il est connu aujourd'hui ait pu être constitué en corps militaire bien défini du temps du Royaume latin de Jérusalem.

 

Même si nombre de membres très éminents ont sans doute pu en faire partie à cette époque, la chute de Saint-Jean-d'Acre en 1291 obligea les Chanoines du Saint-Sépulcre à se replier dans leurs maisons d'Europe, et les Chanoinesses du Saint-Sépulcre, toujours actives en Belgique, en sont encore aujourd'hui les dignes représentantes.

 

L'Ordre retrouve souffle avec la Custodie de Terre Sainte, au XIVe siècle

Confirmé dans ses fonctions par Pascal II en 1113 et de nouveau rendu admissible à des laïcs par Callixte II d'après une bulle datée de 1122,  l'Ordre du Saint Sépulcre, selon sa simple dénomination de l'époque, connut lui aussi beaucoup de vicissitudes suite à la chute définitive du Royaume latin de Jérusalem en 1291 et ce n'est qu'avec la Custodie de Terre Sainte instituée par Jean XXII en 1330 que l'Ordre retrouva son souffle avec une deuxième période importante de son histoire.

 

Le roi Robert d'Anjou de Naples et la reine Sancie son épouse ayant réussi à négocier l'achat du Cénacle avec le Sultan d'Égypte, accompagné de la permission de célébrer certains rites au Saint-Sépulcre, des fondations de leur part en ce sens furent par la suite approuvées par le pape Clément VI en 1342.

 

Ainsi les anciennes prérogatives des Chanoines du Saint-Sépulcre de faire adouber des Chevaliers sur le tombeau du Christ furent dès lors confiées au Grand Custode de Terre Sainte, qui reprit même les emblèmes de l'Ordre au compte de la Custodie. (4)

 

Malgré une tentative infructueuse de réunir l'Ordre du Saint-Sépulcre à celui de Malte par Innocent VIII en 1487, celui-ci retrouva son statut antérieur sous Alexandre VI en 1496, qui s'en proclama Modérateur, ou Grand Maìtre.

 

C'est ainsi que les relations entre la Custodie de Terre Sainte et l'Ordre du Saint-Sépulcre devinrent de plus en plus inextriquablement liées jusqu'au rétablissement du Partiarcat latin de Jérusalem par le Bienheureux Pie IX en 1847. (5)

 

Une vraie renaissance de l'Ordre grâce au pape Pie IX et une vocation avec l'assistance toute spéciale de la Vierge Marie

Avec l'abolition de la clause de noblesse et l'abandon de l'obligation pour les Chevaliers d'être adoubés au Saint-Sépulcre, l'Ordre connaîtra sous son pontificat une véritable renaissance.

 

C'est à juste titre donc, que Pie IX peut être considéré comme le second fondateur de cet Ordre, devenu pontifical, qui regroupe aujourd'hui cinquante lieutenances et quelques dix-huit mille Chevaliers de par le monde, dont huit mille en Amérique seulement.

 

Les Dames y ayant aussi acquis droit de cité en 1888 sous Léon XIII, et Pie XI ayant finalement accolé les titres « d'Équestre » et « de Jérusalem » à sa dénomination complète en 1931, ses statuts définitifs furent de nouveau revisés sous Paul VI en 1977, qui donna à l'Ordre le visage qu'on lui connaît de nos jours. (6)

 

Divers projets spécifiques sont élaborés par chaque Lieutenance pour la Terrre Sainte, et en accord avec le Grand Custode ainsi que le Patriarche latin de Jérusalem qui est aussi Grand Prieur de l'Ordre, le Cardinal Grand Maître tout comme le Gouverneur Général de l'Ordre dont le siège est maintenant à Rome se chargent de veiller aux intérêts grandissants de la Terre Sainte.

 

Le rôle des Chevaliers du Saint Sépulcre prend toute sa signification actuellement, à l'heure des terribles affrontements qui secouent Israël et la Palestine, n'apportant que misère et désolation aux populations chrétiennes concernées.

 

Celles-ci et toutes les populations de cette Terre Sainte ont plus que jamais besoin de l'aide et de l'assistance des Chevaliers, dans la Grâce du Seigneur et avec l'assistance toute spéciale de Notre-Dame, Reine de Palestine, que les chevaliers de l'Ordre du Saint Sépulcre invoquent régulièrement dans leurs prières. (7)

 

 

________________

(1) : http://www.holysepulchre.be/FR_Introduction.htm

(2) : http://www.holysepulchre.net/USA/HistoryoftheOrder/index.html

(3) : http://www.ordre-du-saint-sepulcre.org/

(4) : http://www.chretiens-et-juifs.org/Jerusalem/

(5) : http://www.oessg-gm.net/

(6) : http://www.chivalricorders.org/vatican/holysep.htm

(7) : http://membres.lycos.fr/historel/moyenage/12e/croisades.html

 

Equipe de MdN

 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3