{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Auteurs, dossiers
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Auteurs, dossiers
{$titre_recherche}  

Sa sainteté le pape Jean-Paul II

Pape Jean-Paul II (2004)

Pape Jean-Paul II (2004) Wikimedia CC

Karol Józef Wojtyła , devenu Jean-Paul II est né le 18 mai 1920 à Wadowice, petite ville située à 50 km de Cracovie. Il est le second des enfants de Karol Wojtyła et d'Emilie Kaczorowska. Sa mère mourut en 1929. Son frère aîné Edmund, qui fut médecin, est décédé en 1932, leur père, ancien Sous-officier, en 1941. Sa vie a été très vite marquée par les drames du XX° siècle, le nazisme et la guerre, puis le communisme.

Jean Paul II a été élu pape le 16 octobre 1978, et il est mort le 2 avril 2005.

 

Sa devise, « Totus Tuus » indique son don total à Dieu Trinité par les mains de Marie, confiant que Marie le protègera et le guidera. Cette devise sera explicitée plusieurs fois :

 

L’année mariale et l’encyclique Redemptoris Mater :

La veille de la fête de Pentecôte, il ouvre solennellement l’année mariale (7 juin 1987-15 août 1988). Et le 25 mars 1987, il donne la lettre encyclique Redemptoris Mater, la mère du Rédempteur. Le Pape souligne le lien entre Marie et l’Esprit Saint en faisant commencer cette année par la Pentecôte, pour que l’Eglise se renouvelle dans l’Esprit Saint. La fête de l’Assomption montre le but final, la joie et la gloire du ciel. La lettre encyclique développe la doctrine mariale dans la ligne du concile et médite sur la médiation maternelle de Marie.

 

L’année du rosaire et les mystères lumineux :

Le 16 octobre 2002, Jean Paul II ouvre l’année du rosaire (octobre 2002-octobre 2003) et il donne la lettre apostolique “Rosarium Virginis Mariae” sur le rosaire auquel il ajoute les mystères lumineux. Les mystères lumineux invitent à contempler Jésus « 1. au moment de son Baptême au Jourdain, 2. dans son auto-révélation aux noces de Cana, 3. dans l'annonce du Royaume de Dieu avec l'invitation à la conversion, 4. dans sa Transfiguration et enfin 5. dans l'institution de l'Eucharistie, expression sacramentelle du mystère pascal. » (RM 21)

 

Avec Marie mère de tous les hommes, il va à la rencontre de tous les hommes, analphabètes et grands savants, habitants des grandes métropoles et indiens d’Amériques…

 

Avec Marie fille de Sion, en 1986, Jean Paul II dit que les hébreux sont « nos frères ».

 

Avec Marie de Nazareth, mère du bel amour, Jean Paul II encourage à défendre la vie et promouvoir le respect pour la dignité de chaque être humain (cf. Homélie à Nazareth le 25 mars 2000)

 

Avec Marie mère de miséricorde, il pardonne à l’auteur de son attentat, Alì Agca, et il demande pardon au nom de l’Eglise entière pour les péchés que l’Eglise a commis dans le passé, en particulier durant l’année du jubilé.

 

Avec Notre Dame des Pauvres, en 1979, au Mexique, Jean Paul II présente Marie comme « modèle pour ceux qui n'acceptent pas passivement les circonstances adverses de la vie personnelle et sociale. ». Devant la dictature du Chili ou celle d’Europe de l’Est, il défend la démocratie. Le 21 mai 1988, il inaugure la maison « Dono di Maria » au Vatican, confiée aux sœurs missionnaires de la charité (de mère Térésa de Calcutta) pour les pauvres du quartier autour du Vatican.

 

Avec Marie Reine de la Paix, en 1986, il invite toutes les religions du monde à prier ensemble pour la paix, à Assise. Son attitude est nuancée selon les situations : parfois (comme en 1992), il demande une intervention de la communauté internationale pour désarmer l’agresseur. Le 1e janvier 1999, il refuse la guerre comme solution à la crise du Golfe. En 2001, en visitant une mosquée à Damas, il déclare : « La Paix est le nom de Dieu ».

 

Pour approfondir : www.cef.fr

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print}

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3

###PHPMYVISITES###