AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS  
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 
Recherche :

Abidjan : Notre Dame d’Afrique, mère de toute grâce

Histoire de Notre Dame d’Afrique, mère de toute grâce

Le sanctuaire marial d’Abidjan Notre Dame d’Afrique, mère de toute grâce, doit sa création au désir longtemps exprimé de l’archevêque d’Abidjan, son éminence le cardinal Bernard Yago.

 

En mai 1980, à la fin de son premier voyage missionnaire sur le continent africain, le Pape Jean-Paul II a voulu encourager ce projet et renouveler, en même temps, la consécration de l’Afrique à la Vierge Marie.

 

Consacré solennellement, le dimanche 1er février 1987, par le Cardinal Yago, entouré des Cardinaux Zoungrana et Malula, de tous les évêques de C6te d’Ivoire, de nombreux prêtres et de 10.000 pèlerins, le sanctuaire marial a bénéficié très vite des grâces de l’Année mariale.

 

Animation

La Congrégation des marianistes, présente depuis 1961 en Côte d’Ivoire, avait été sollicitée, à cause de son charisme marial, pour animer ce Sanctuaire.

En plus de l’Eucharistie le dimanche et les jours de fêtes mariales, toute une animation a lieu :

 

L’office marial du samedi soir, de 18h00 à 19h00 :

Cet office est animé par différents groupes de la Ville, mais surtout par des jeunes devant le Très saint Sacrement exposé, avec une méditation lente et bien introduite de trois mystères du Rosaire. Le premier sujet de méditation est toujours l’Evangile du dimanche, commenté par le prêtre. C’est au cours de cet office marial que nous lisons quelques-uns unes des intentions déposées pendant la semaine par les fidèles de passage.

 

La Messe pour la conversion des pécheurs et la guérison des malades :

Chaque mercredi de 19h à 20h15. Cette Eucharistie s’inscrit dans une réflexion menée au niveau du diocèse en faveur des malades qui sont souvent sollicités par les sectes. Elle s’intitule donc «Messe pour la conversion des pécheurs et la guérison des malades». Les commentaires de la liturgie du jour permettent d’insister sur notre nécessaire conversion, mais aussi sur la miséricorde du Seigneur à qui la Vierge Marie présente ses enfants malades. Après la communion, nous demandons à ceux qui veulent qu’on prie spécialement pour eux de se mettre à genoux sur place, pendant que les enfants prennent place en avant, à côté du célébrant qui utilise les textes prévus pour les malades dans le Livre des Bénédictions. Il n’est pas rare que des témoignages de guérison nous reviennent dans les jours ou les semaines qui suivent.

 

Les neuvaines :

A plusieurs reprises, pour préparer la dernière venue du pape en Côte d’Ivoire (septembre 1990) ou pour la Paix en Irak et au Moyen-Orient, nous organisons des neuvaines de prière qui réunissent, chaque soir, pendant une heure, les différentes paroisses convoquées à tour de rôle.

 

La formation biblique :

Le manque de connaissance biblique nous a conduits à proposer des cours du vendredi soir (19hOO à 20h30) qui s’adressent à tous ceux qui le désirent, mais particulièrement aux animateurs de catéchèse.

 

La consécration à Marie :

Depuis l’Année 1990, nous essayons de répondre à de nombreux appels concernant la Consécration à Marie.

Les petits enfants :  L’habitude est prise depuis longtemps de présenter à Marie les enfants qui viennent de naître. C’est une petite cérémonie qui se situe généralement à l’issue de la messe du dimanche, en présence d’une partie de la famille.

Les adultes :  En ce qui concerne les adultes, nous proposons donc, quatre fois par an, un temps de Consécration précédé d’une formation étalée sur trois semaines. Celle-ci consiste en une conférence d’une heure et demie, le dimanche après-midi, basée sur des feuillets et textes édités à cet effet. Des lectures et méditations de textes bibliques doivent être faites à la maison dans l’intervalle.    Les conditions de base pour faire cette consécration sont : - avoir 18 ans au minimum ; - être baptisé et confirmé ; - vouloir mener une vie chrétienne sérieuse avec Marie ; - s’engager à suivre les 3 séances de préparation.

 

Le jour de la Consécration, après l’homélie d’une Eucharistie en l’honneur d’une fête mariale (Annonciation, Visitation, Nativité, Présentation de Marie), la formule choisie est lue devant la statue de Notre Dame d’Afrique. Après la communion, chaque consacré est appelé par son nom et les prêtres lui remettent une médaille miraculeuse à porter au cou et une image signée qui rappelle l’engagement.

Cette démarche crée un lien spirituel spécial avec le Sanctuaire Marial. Chaque consacré s’engage à réciter chaque jour une dizaine de son chapelet aux intentions des jeunes et des famil1es, après avoir renouvelé son alliance avec Marie au début de la journée.

Les prêtres du Sanctuaire sont donc heureux de pouvoir s’appuyer sur la prière fidèle des 650 consacrés qui ont déjà fait cette démarche depuis le mois de mai 1990.

 

 


 

V. GIZARD, S.M., La dévotion mariale à Abidjan (Côte d’Ivoire) depuis le concile Vatican II, dans P.A.M.I., De cultu mariano Saeculo XX, vol V, 1999, p. 127-136, extraits choisis par F. Breynaert p. 127-136

Le pèlerinage de la foi de Marie (Montfort)

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3