{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Panorama de la vie de Marie
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Panorama de la vie de Marie
Share |
 

Mt 1,23 et la prophétie d'Isaïe 7, 14

 

« Voici que la vierge concevra et enfantera un fils, et on l'appellera du nom d'Emmanuel, ce qui se traduit: "Dieu avec nous".» (Matthieu 1,23)

 

L'allusion à la prophétie d'Isaïe : une prophétie très mystérieuse.

Saint Matthieu fait allusion à la prophétie d'Isaïe dont le texte hébreu remonte en l'an 733 avant Jésus-Christ :

«C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe: Voici la jeune fille ("alma") est enceinte et enfantera un fils, et elle l'appellera Emmanuel. » (Isaïe 7, 14, hébreu).

En l'an 733, on peut comprendre qu'Isaïe rassure Achaz en lui annonçant la chute de ses ennemis (Is 7, 16), mais on peut s'étonner du signe donné, en quoi un tel signe pouvait-il parler à Achaz ? De plus, on ne connaît pas qui a été appelé « Emmanuel » à cette époque. « Autour de la mère et de son fils le mystère demeure, au moins pour le lecteur d'aujourd'hui, mais sans doute aussi pour l'auditeur d'alors, et peut-être plus encore pour le prophète lui-même. »[1]

 

La prophétie d'Isaïe 7, 14 a plusieurs versions.

  • Mt 1,22: « Voici, la vierge ("parthenos") portera dans le ventre et enfantera un fils, et ils appelleront Emmanuel", ce qui se traduit : "Dieu avec nous". »

  • Is 7, 14 (grec , Septante). « Voici, la vierge ("parthenos") portera dans le ventre et enfantera un fils, et tu appelleras "Emmanuel".»

  • Le Targum sur Isaїe traduit Is 7, 14 « Voici la jeune fille est enceinte et enfantera un fils, qu'ils appelleront Emmanuel. »

  • Is 7,14 (hébreu TM) « Voici la jeune fille ("alma") est enceinte et enfantera un fils, et elle l'appellera Emmanuel. »

 

Certains auteurs font l'hypothèse qu'Isaïe (Is 7, 14) annonce la naissance d'Ezéchias fils du roi Achaz. Puis, lorsque la dynastie est finie et qu'il n'y a plus d'espoir d'avoir un roi, Isaïe 7, 14 est relu par un peuple qui attend un roi venant du ciel, donc d'une mère vierge qui le reçoit de Dieu (grec, Septante).

Mais il faut bien remarquer que même quand il n'y avait pas de mention explicite d'une conception virginale, la prophétie d'Isaïe parlait déjà d'un signe. Et il n'est pas convainquant de penser que la naissance d'Ezéchias puisse constituer un « signe » pour le roi Achaz[2]. Il vaut donc mieux considérer l'ensemble de ces versions comme une question ouverte, « qui regarde le monde entier »[3].

 

Comment saint Matthieu utilise-t-il la prophétie d'Isaïe ?

À l'enfant, le nom d'Emmanuel est donné :

 

- par la mère dans l'hébreu TM ; Ce n'est pas cette tradition que reprend saint Matthieu.- à cette tradition correspond l'annonciation à Marie (Lc 1, 28-38) où c'est la mère qui donne à l'enfant son nom de manière privée (Mais selon saint Luc, Marie n'appelle pas l'enfant Emmanuel, mais Jésus).

 

- par le roi Achaz, le père, auquel est adressée la prophétie, dans le targum et dans le texte grec LXX; il s'agit de l'acte paternel, légal et public - à cette tradition correspond le début de l'annonciation à Joseph (Mt 1, 21).

 

- par la "communauté chrétienne", pluriel indéterminé, à la fin de l'Annonciation à Joseph (Mt 1, 23) en saint Matthieu. Ceci correspond à la révélation publique de Jésus, qui s'est révélé comme "Dieu avec nous".

 

Conclusion

Seul Dieu (par la voix de l'ange Gabriel ou par l'Esprit Saint de Jésus) pouvait éclairer Marie, Joseph, et les évangélistes pour affirmer que la prophétie d'Isaïe concernait Jésus.

L'existence de cette prophétie, comme un bain linguistique et spirituel, a constitué une préparation et une attente, pour accueillir le Dieu vivant qui se fait l'Emmanuel, ce qui signifie "Dieu avec nous", afin que chacun de nous devienne "l'homme avec Dieu" !

 


[1] J. Ratzinger, Benoît XVI, L'enfance de Jésus, Flammarion, Paris 2012, p. 75

[2] J. Ratzinger, Benoît XVI, L'enfance de Jésus, Flammarion, Paris 2012, p. 74

[3] J. Ratzinger, Benoît XVI, L'enfance de Jésus, Flammarion, Paris 2012, p. 76


Synthèse F. Breynaert

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3